Les produits de soins personnels, qu’ils soient destinés aux hommes, aux femmes, aux enfants ou aux bébés, ne sont pas assez réglementés ni assez testés. Ces produits de tous les jours entrent en contact avec la peau, et peuvent avoir des effets plus profonds à  long terme. La peau est l’organe le plus étendu et la plus poreux du corps, il est vraiment important de se préoccuper des produits dans lesquels on l’a fait tremper ou dont on l’enduit. Il faut s’inquiéter des produits de base d’usage quotidien. Toute personne qui s’est déjà servie d’une mousse à rasé, d’une crème hydratante, d’un savon à mains, d’un bain moussant..,  est concernée. Nous allons voir les 5 ingrédients à connaitre avant l’achat d’un produit.

 

  1.  Lauryl-sulfate sodium, (SDS) et Laureth sulfate de sodium (SLES)  sont connus sous le nom de sulfates. Ils sont employés comme agent moussant, nous sommes venus à croire que la mousse relève le pouvoir nettoyant  d’un produit. Vous en trouverez dans les nettoyants pour le corps , les crèmes nettoyantes moussantes pour le visage, les savons, les produits moussants pour le bain, les shampooings et même  les dentifrices . Ce sont des détergents utilisés pour dissoudre la saleté et les huiles. D’abord utilisés comme dégraissant industriel et nettoyant pour plancher dans les garages, il absorbe tout et l’envoie dans le sang. Les sulfates ont un effet sur le cerveau et le système nerveux.
  2. Phtalates, (voir def. sur le site de l’ ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) ) sont utilisés pour masquer les odeurs désagréables des  produits, les phtalates sont utilisés pour rehausser les fragrances (parfum). En d’autres termes les fragrances sont fixées à l’aide de phtalates. Les ¾ des cosmétiques de grandes marques en contiennent, ces composés chimiques perturbent le système endocrinien (hormones). Ils sont fortement associés à l’infertilité et aux problèmes de reproduction. Des études ont révèles le lien entre l’exposition aux phtalates et des changements dans l’ ADN des cellules spermatiques. Selon l’ ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) “La famille chimique des phtalates est particulièrement vaste. Parmi eux, 8 ont été reconnus comme nocifs pour la santé, de par leur toxicité sur la reproduction. Les effets constatés sur l’animal consistent en une baisse de la fertilité, une atrophie testiculaire, une mortalité fœtale, la survenue de malformations. La présence de ces 8 phtalates est interdite dans les cosmétiques (Règlement 1223/2009).” Les fabricants sont tenues de révéler la présence de phtalates mais apparemment ce n’est pas toujours le cas car l’ ANSM a envoyé un rappel  en Mai 2016 (voir ici)
  3. Parabènes sont très efficaces comme agent de conservation. On les trouve en grande partie dans les crèmes qui empêchent les huiles de rancir. On peut les repérer sous le vieux nom «parabène » ou accolés à un préfixe ( éthyl, méthyl, propyl,botyl). Ils se cachent sous d’autres noms acides : tétrahydrobenzoique, acide benzoide … et sont  classés parmi les produits préoccupants sur le plan toxicologique. La commission européenne a classé les parabènes parmi les substances prioritaires de catégorie 1. On estime que les cosmétiques que la femme utilise l’exposent à 50mg de parabènes par jour. Ils ont une action œstrogène, ils limitent l’œstrogène naturel et peuvent causer des perturbations hormonales comme des sautes d’humeurs, des menstruations irrégulières et des irritations cutanées. Une étude menée en 2004 a montré que les parabènes étaient présents dans les tumeurs de 19 femmes sur 20 atteintes d’ un cancer du sein.
  4. Polyéthylène glycol, dérivé du pétrole aussi utilisé dans le liquide lave-glace ou les antigels souvent désigné sous le sigle PEG suivi d’ un chiffre, stimule la pénétration en ouvrant les pores de la peau pour y laisser entrer tous les autres composés pétrochimiques.Il perturbe l’immunité naturelle de la peau,peut aussi causer de grave problème de santé.Facilement absorbé par la peau , le polyéthylène peut être contaminé au 1,4-dioxane un agent cancérogène.  Le 1,4-dioxane n’est pas ajoutée pendant la fabrication, mais se forme pendant l’éthyloxydation, procédé industriel qui produit des agents surfactant ou mouillant.Le 1,4-dioxane est un sous produit d’une substance chimique appellée oxyde d’ éthylène, ce qui signifie que le 1,4-dioxane ne figure jamais sur la liste des ingrédient. Au USA , l’Environmental Working Group, a decouvert 57% des savons pour bébés sont contaminés au 1,4-dioxane.
  5. Huiles minérales, appelés aussi paraffines sont obtenues à partir de résidus de la distillation du pétrole. Elles sont utilisées parce qu’elles sont peu cher .Hors la peau a besoin d’être chouchouté pour que les délicates couches de cellules cutanées puissent préserver les fonctions du collagène et de l’ élastine malgré le vieillissement. La peau produit naturellement de l’huile.La plus part des crèmes contiennent des huiles minérales qui forment un film à la surface de la peau,  Quand les crèmes obstruent les pores, elle ne peut plus évacuer le sébum, ce qui entraîne de l’inflammation.

L’exposition à ces substances chimiques nous venons de le voir ont engendré  de grave problèmes liés la santé. La combinaison des composés chimiques s’ accumulent dans notre circulation sanguine et nos organes, influencent la capacité de notre corps à fonctionner de manière optimale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *